Google Chrome va bloquer des antivirus pour réduire les crashs sur Windows

Les développeurs de Google Chrome ont trouvé la solution pour rendre leur navigateur plus stable et rapide sur Windows.

Pour ce faire, celui-ci sera désormais doté d’un outil qui l’empêchera d’entrer en interaction avec des logiciels tiers tels que les antivirus.

Bien que ces derniers assurent le fonctionnement de certaines fonctionnalités de Chrome, ils provoquent malheureusement des bugs de grande envergure.

Google Chrome sera désormais plus stable et rapide sur Windows

Afin de réduire au maximum les crashs sur les terminaux tournant sous Windows, le navigateur Google Chrome opérera d’importants changements.

C’est ainsi qu’il a élaboré une solution en plusieurs étapes visant à bloquer les fenêtres et messages publicitaires et empêcher les applications tierces de communiquer avec lui.

Selon les experts de Chromium, cela devrait permettre de résoudre plusieurs problèmes.

2 utilisateurs sur 3 de Chrome sur Windows ont installé des applications (outils d’accessibilité, antivirus, …) sur leurs terminaux qui communiquent directement avec le navigateur.

Lesdites applications interagissent avec ce dernier en injectant des lignes de code dans ses méthodes, ce qui accroîtrait de 15 à 20% les risques de bugs.

Avec l’annonce de la fin de cette interaction, toutes les applications concernées seront obligées d’abandonner leurs processus actuels. Pour communiquer avec Chrome, il leur faudra dorénavant se servir d’une extension par exemple.

Les dates de mise en application sont déjà connues

Dès avril 2018, les utilisateurs recevront un message d’avertissement après un crash du navigateur. Ce message indiquera les applications et logiciels fautifs et proposera des solutions telles que la mise à jour d’un programme, la suppression d’une extension, …

Chrome 68 commencera quant à lui à bloquer les logiciels tiers en juin 2018. Ainsi, si un code empêche le lancement du navigateur, ce dernier redémarrera automatiquement et enverra un message aux utilisateurs.

De son côté, Chrome 72 bloquera définitivement toutes les interactions avec le navigateur en janvier 2019.

Donnez votre avis

  • (will not be published)

* Champs obligatoires