Les chevaux de Troie arrivent en tête des menaces les plus dangereuses en 2017

Selon Avira (un éditeur de solutions antivirus), les méthodes d’attaques par chevaux de Troie ont été les menaces en ligne les plus répandues de janvier à août 2017.

Les techniques et stratégies de diffusion étaient variées et ont entrainé d’importantes conséquences.

Les chevaux de Troie en tête du classement des menaces en ligne les plus dangereuses

De janvier à août 2017, les chevaux de Troie ont à eux-seuls cumulés 788,76 millions de détections, soit 60% des attaques identifiées par Avira.

Il s’agit de programmes malveillants qui se font passer pour des outils utiles ou usuels afin d’être téléchargés et installés dans les appareils des victimes.

Lesdits outils contiennent généralement des fonctions cachées qui ouvrent des portes dérobées dans les terminaux infectés.

Les rançongiciels (ou ransomwares) sont les chevaux de Troie les plus connus et les plus médiatisés. À l’aide de puissants algorithmes de cryptage, ils chiffrent les fichiers personnels des victimes et demandent le paiement d’une rançon contre une clé de décryptage, faute de quoi les données seront détruites.

Quel est le mode de propagation des chevaux de Troie et comment s’en protéger ?

Les chevaux de Troie se répandent généralement dans les sites web infectés, les pièces jointes aux mails, …

Pour se mettre à l’abri de ces attaques, il est conseillé de mettre régulièrement à jour son antivirus. Par ailleurs, pensez à adopter également quelques gestes simples :

• ne cliquez jamais sur un lien suspect ou un mail provenant d’une source non fiable ;

• sauvegardez vos fichiers personnels dans le Cloud ou sur un disque dur externe.

Qu’en est-il des kits d’exploitation ?

Avec plus de 220 millions de cas répertoriés, les kits d’exploitation ont été la deuxième technique de menace la plus répandue.

Ils permettent aux personnes malveillantes d’exploiter une vulnérabilité non corrigée ou une faille de sécurité dans un logiciel.

Installez un antivirus et un programme de mise à jour pour vous protéger.

Donnez votre avis

  • (will not be published)

* Champs obligatoires