Antivirus Webroot : attention Windows est détecté comme étant infecté

De nombreux utilisateurs de Windows ont récemment affirmé avoir rencontré des problèmes sur leurs ordinateurs ; ce qu’ils ignoraient, c’est qu’une mise à jour défaillante proposée par Webroot en était la cause.

En effet, l’application détectait de manière erronée des attaques au niveau des fichiers du système d’exploitation et procédait automatiquement à une mise en quarantaine.

Une mise à jour défaillante de Webroot cause des problèmes

Après avoir reçu les plaintes de plusieurs internautes, les chercheurs de la firme Webroot se sont immédiatement mis au travail afin d’identifier les problèmes et d’apporter rapidement des solutions.

Toutefois, ils ont tenu à préciser que les alertes sont fausses et qu’elles ne sont pas dues à une infection ou un piratage ; ainsi, le système protège toujours l’ordinateur contre les logiciels malveillants (ceux-ci sont notamment identifiés et supprimés de façon normale).

Pour information, la mise à jour défaillante a été proposée le 24 avril dernier.

Les chiffres de la mise à jour défaillante

Rien qu’en 2016, plus de 25 millions de clients ont adopté les solutions de Webroot (la majorité étant des entreprises) et à ce jour, il est impossible d’affirmer avec certitude quel est le nombre d’utilisateurs touchés.

À cause du grand nombre de requêtes reçues suite à l’installation de la mise à jour, les serveurs de Webroot ont fonctionné plus lentement que d’habitude.

La firme est à l’origine de nombreuses solutions de sécurité qui permettent de se protéger du vol de données personnelles, des attaques par pishing, des ransomwares, des spywares et des virus.

Existe-t-il un moyen de résoudre le problème ?

Les experts de Webroot ont déclaré avoir rapidement supprimé la mise à jour défaillante ; malheureusement, de nombreux ordinateurs avaient déjà été touchés.

Par ailleurs, des milliers de systèmes d’exploitation ont également fait l’objet d’une fausse infection de type W32.Trojan.Gen.

Le bug était si énorme qu’il a aussi affecté l’accès au réseau social Facebook (bien que certaines personnes l’ignorent, ce dernier est considéré comme le site de phishing par excellence).

Donnez votre avis

  • (will not be published)

* Champs obligatoires